Vous en avez sûrement entendu ces derniers mois, des petits boîtiers TV envahissent de plus en plus de salons pour remplacer les box traditionnelles. Ces boîtiers permettent de profiter d’un grand nombre de chaînes et services VOD contre quelques dizaines d’euros par an. Il s’agit des boîtiers IPTV. Derrière ce terme désigne un service illégal, pourtant de plus en plus utilisé. Mais que cache ces offres ? Faut-il s’en méfier ? Que risque-t-on si on les utilise ?
 

Qu’est-ce que l’IPTV ?

 
L’IPTV (Internet Protocol Television) est un protocole de communication utilisé pour la transmission de services télévisés via une connexion Internet. Utilisé avec un boîtier raccordé à une télévision et à internet, il permet de transformer un téléviseur classique en véritable télé connectée ! Certains n’ont pas hésité à sauter le pas en remplaçant leur box TV Bouygues, Orange, Free ou SFR par ce type de boîtiers.
 
Car en plus du boitier IPTV c’est l’abonnement derrière qui attire le plus. Pour des prix allant de 30 à 50€ par an, vous pouvez bénéficier de centaines de chaînes habituellement payantes : CANAL+, CANALSAT, Bein SPORT, RMC Sport, Eurosport… mais aussi parfois des services de vidéos à la demande comme Netflix, OCS ou Hulu. Il faut savoir qu’il existe des dizaines d’abonnement de ce genre, certains plus ou moins fiables que d’autres.
 
L’utilisation de ces boîtiers est encore peu utilisée en France, les dernières estimations parlent de 4% des internautes comparé à d’autres pays comme les Etats-Unis (7%) et le Royaume-Uni (10%). Mais cela est train de devenir un véritable phénomène de société ! Et cela pose de plus en plus de problèmes aux grands groupes audiovisuels qui voient là une concurrence déloyale et surtout une atteinte aux droits d’auteur.
 

Où trouver des boîtiers IPTV ?

 
Il n’est pas très difficile actuellement de commander un boîtier IPTV sur internet. Il est possible d’en acheter sur la plupart des sites d’e-commerce connus. Voici quelques exemples de boîtiers IPTV disponibles à la vente sur Amazon :
 


 
TV Box Android 8.1 4K Boîtier Tv [2GB RAM+16GB ROM] SUPERPOW MXQ Pro Android 8.1 Smart TV Contrôle vocal, Android box avec HD/H.265 / 4K / 3D

 

 
Xiaomi TV Box3 WiFi HDMI amlogic Android6.0 2+8G Film Google Fonte Netflix STB IPTV Cortex A53 Quad Core 2.0 Ghz Mali-450 Media lect

 

 
TV Box Android 7.1 – Viden W1 Smart TV Box Amlogic s905 W Quad Core, 1 GB RAM & 8 Go ROM, UHD 4 K * 2 K H.265, HDMI, USB * 2, WiFi Android Media Player, Set-Top Box

 
D’autres boîtiers de ce type sont également en vente sur Cdiscount ou AliExpress. Dans certains cas un abonnement d’un an au service IPTV est inclus avec le boitier. Il suffit alors d’insérer la clé fournie à la livraison pour utiliser le service. Au bout d’un an vous pouvez renouveler pour une année supplémentaire.
 
Pour ceux qui ne souhaitent pas utiliser un boitier exprès mais qui ont un boitier TV ou un mini-PC sous le coude il est possible d’accéder à certains services de streaming en installant l’application Kodi dans votre boitier. vous devez ensuite rajouter des liens vers les chaînes qui vous intéressent pour accéder au contenu.
 

Que risque-t-on ?

 
En utilisant un boitier IPTV pour regarder des chaînes de télévision, habituellement payantes, présente tout d’abord un risque au niveau juridique. La Cour de justice de l’Union européenne a en effet statué en avril 2017 que la vente de boîtiers configurés à des fins illicites pouvait constituer une atteinte aux droits d’auteur. Le visionnage de contenus piratés, s’il est fait de manière délibérée et en connaissance de cause, peut également être considéré comme de la contrefaçon.
 
En France, la contrefaçon est un délit dont la sanction peut aller jusqu’à trois ans de prison et 300.000 euros d’amende. Il faut le savoir, mais dans les faits l’utilisateur lambda ne risque pas grand-chose tellement le phénomène est répandu et difficile à tracer.
 
Cependant les risques ne sont pas exclusivement juridiques. Outre la qualité des flux qui peuvent parfois être médiocre, la sécurité des utilisateurs se trouve également menacée. En effet des logiciels permettant de collecter les données personnelles peuvent ainsi se cacher parmi les applications installées. Des virus peuvent également être installés dans les boîtiers et permettre à des hackers de prendre le contrôle du boîtier à distance.
 
Enfin se pose la question des hébergeurs de ces services. Ils sont généralement basés à l’étranger, et sont qualifiées par les autorités de véritables mafias organisées. Les polices des différents états européens sont actives sur le sujet. Par exemple en Grèce un hébergeur a été démantelé en 2017. Celui-ci détenait plus de 500000 abonnés à travers le monde. Un abonnement dans ce genre de service peut donc être coupé du jour au lendemain.
 
 
Voilà vous savez à présent tout ce tout ce qui concerne les boîtiers IPTV. Nous espérons que cet article vous a été utile et vous aura permis de vous faire une idée sur le visionnage de chaînes payantes en ligne et sur les éventuels risques. Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire juste en dessous et à le partager autour de vous.
 
A bientôt sur Les Bons Plans Du Net !