L’essence est devenue aujourd’hui la principale source de dépense lorsqu’on possède un véhicule. Les français dépensent en moyenne 7000€ par an en essence ou diesel pour se déplacer. De quoi donner le tournis à certains… On ne le sait pas toujours mais en adoptant certaines habitudes il est possible pour consommer moins d’essence! De 5 à 15 % d’économies suivant les cas. Pourquoi ne pas vous y mettre ?

Éteindre le moteur à l’arrêt

 
La première astuce est assez simple et a été surtout été démocratisée avec l’option Start & Stop rajoutée de plus en plus sur les véhicules actuels. Que vous fassiez tourner votre moteur au ralenti pour vous réchauffer, pour attendre dans une file d’attente ou pour attendre des passagers, votre véhicule consomme inutilement du carburant lorsqu’il est à l’arrêt. En tenant compte de l’usure normale des différentes pièces mécaniques sollicitées lors d’un démarrage, il est plus économique d’éteindre votre moteur lors d’arrêts de plus de 60 secondes et de le redémarrer en temps voulu. Bien sûr si votre véhicule est récent et que vous avez l’option Start & Stop, votre voiture gère déjà cette astuce pour vous!

Rouler à bas régime

 
La consommation de carburant est proportionnelle à l’activité du moteur de votre véhicule. A 3000 tours/minute votre moteur consomme quasiment deux fois plus de carburant qu’à 1500 tours/minute. Cette règle est plus complexe en réalité mais c’est un bon repère pour ceux qui ne s’y connaissent pas trop en physique. Cela veut dire qu’il vaut mieux éviter les grandes accélérations. On a plus intérêt à toujours rouler dans le rapport le plus haut dans la limite du raisonnable. Les rapports inférieurs ne servant qu’à atteindre celui-ci le plus rapidement possible. La première vitesse ne doit même être utilisée que pour “décoller” le véhicule du point statique. Vous devez alors enchainer les autres vitesse rapidement sans jamais dépasser un régime moteur de 2000 tours/minute pour les moteurs à essence et 1700 tours/minute pour les moteurs diesel. Ces chiffres sont légèrement variables selon la cylindrée du moteur.

Rouler en dessous des limitations de vitesse

 
Une limitation de vitesse est la vitesse maximale à laquelle nous sommes autoriser à rouler. Rien ne nous empêche de rouler à des vitesses inférieures, dans la mesure du raisonnable bien évidemment. Rouler en dessous des limitations de vitesse est en effet un très bon moyen de consommer moins d’essence avec sa voiture. Bien sûr si c’est limité à 30km, vous allez vite trouver le temps long en roulant à 15 km/heure. Là ou ca sera intéressant c’est sur voie rapide, à savoir les nationales et les autoroutes. En roulant 10 à 20 km/heure en dessous de la vitesse autorisée vous économiser 5 à 10 % sur la consommation de votre carburant. Et votre temps de trajet ne sera que peu diminué. Par exemple pour un trajet de 100 kilomètres sur autoroute, à 130 km/heure vous mettrez 46 minutes, alors qu’à 110 km/heure vous mettrez 54 minutes soit seulement 8 minutes de différence! Etes-vous si pressés que cela ?

Utiliser le frein moteur

 
Le frein moteur est une décélération automatique et naturelle provoquée par le moteur qui donne une impression de freinage. Il se produit lorsque vous relâchez la pédale d’accélérateur quand la voiture est lancée. Il vous permet d’avancer sans consommer d’essence, tout en ralentissant. Vous économiserez par la même occasion le système de freinage de votre votre voiture. A utiliser autant que possible!

Anticiper les obstacles

 
Votre consommation d’essence est directement liée au style de votre conduite. Une conduite souple, où vous anticiperez les obstacles et les freinages aura un impact conséquent sur votre consommation. Utilisez autant que possible le frein moteur, repérez à l’avance les endroits où vous allez freiner et essayer d’optimiser au maximum l’élan de la voiture, quitte à repasser en point mort lorsque vous êtes en phase de freinage lent. Si vous êtes sur un itinéraire connu, tel que celui qui vous amène quotidiennement à votre lieu de travail, il est intéressant de repérer les approches de ronds points et/ou de ralentisseurs afin de laisser ralentir votre véhicule en roues libres le plus tôt possible.

Couper la climatisation

 
La climatisation est une des options de confort qui augmente le plus votre consommation d’essence. Évitez de la laisser par défaut allumée car elle fera grimper de 15% votre consommation quotidienne. A n’utiliser que lors de fortes chaleurs lorsque les conditions de conduite sont difficile. Son usage occasionne une baisse de puissance de votre moteur qui utilise une partie de ses ressources pour alimenter la climatisation. Vos accélérations en seront donc ralenties et votre consommation augmentera, vous serez doublement perdant. Ajoutez à cela que la climatisation est source de bactéries.

Fermer les fenêtres

 
Conduire avec une ou plusieurs fenêtres ouvertes entraîne une augmentation de la consommation d’essence. Plus les fenêtres seront ouvertes et plus la résistance sera importante et plus le moteur consommera. Évitez dans la mesure du possible de rouler les fenêtres ouvertes, surtout sur routes rapides. En moyenne si vous roulez jusqu’à 100 km/h les fenêtres ouvertes, votre consommation augmentera de 3% au maximum. Lorsque la vitesse est modérée, il est préférable de rouler les fenêtres ouvertes. Au delà, il est préférable de rouler avec la climatisation.

Limiter la charge du véhicule

 
Plus votre voiture sera chargée et plus votre moteur devra fournir d’effort pour la faire avancer. Veuillez donc à ne pas trop charger votre voiture si vous souhaitez consommer moins d’essence sur vos trajets. Limitez au maximum le poids et la quantité de vos bagages sur les longs trajets. Les remorques, coffres de toit ou vélos sont également à proscrire sous peine de voir sa consommation augmenter de 10 à 20 % selon les cas.

Choisir les bons pneus

 
On n’y pense pas assez mais les pneus sont un facteur important dans la consommation d’essence de votre véhicule. Si vous comptez acheter prochainement des pneus neufs, vous remarquerez sans doute une note sur la consommation de carburant dans les caractéristiques techniques de ceux-ci. Il s’agit de l’étiquetage européen des pneus, qui est devenu obligatoire depuis 2012. Il y a 7 classes, allant de la A (la plus performante) à la G (la moins performante). La différence de consommation en carburant entre des pneus classe A et classe G peut aller jusqu’à 7,5%.

Choisir le bon carburant

 
Tous les carburants ne se valent pas. Par exemple le Sans-Plomb 98 contient plus d’indice d’octane que le Sans-Plomb 95 mais permet également de consommer moins d’essence ! L’économie est ici minime car la différence de consommation située à environ 3% est généralement compensée par le prix plus élevé du SP98. Qu’en est il des carburant diesel Premium, Ultimate ou Excellium ? Comparable à 99,9% aux carburants diesel de base, ils ont également des additifs permettant de moins encrasser le moteur mais aussi de moins consommer. Ce dernier point n’a pas réellement été prouvé. Là encore l’économie est compensée par le prix.

Vérifier la pression des pneus

 
Sous-gonflés, sur-gonflés ou tout simplement en mauvaise état, les pneus peuvent rendre votre véhicule beaucoup plus énergivore. Cette influence négative peut augmenter le surplus de consommation de 5%. Pour être sur que vos pneus sont bien gonflés, il vous suffit de regarder les caractéristiques de ceux-ci. Il faut penser à ajouter 0,2 bar sur la pression recommandée par le constructeur afin d’anticiper un la perte d’air régulière. Pensez à vérifier régulièrement la pression de vos pneus tous les mois ou tous les 1000 km.

Bien entretenir son véhicule

 
Un véhicule bien entretenu sera un véhicule performant avec une consommation optimale. Il est donc nécéssaire de bien suivre les préconisations constructeur pour tout ce qui concerne l’entretien et du changement des pièces d’usure. Pensez à vérifier les éventuelles lacunes dans l’alignement de vos roues. Un mauvais alignement influence le coefficient de roulement et augmente la consommation de carburant. Faites également vérifier votre filtre à air et vos bougies régulièrement. Un filtre à air obstrué ne permet pas d’obtenir un rapport air-essence optimal à la combustion du carburant, et des bougies usées provoquent des ratées d’allumage. Le changement de ces pièces, généralement peu coûteuses, a un impact significatif sur la consommation de carburant. Faites changer l’huile de votre moteur lors des révisions. Une huile usée ou inadaptée à la saison peut influencer sur la consommation de carburant. Enfin faites vérifier votre système de freinage tous les ans. Des freins qui frottent constamment sur les roues, par exemple en raison de la rouille, créent une résistance coûteuse en carburant.

Conclusion

 
Vous l’avez constaté, il existe de nombreuses façons pour diminuer la consommation d’essence de son véhicule. La meilleure solution pour étant de limiter au maximum l’usage de son véhicule. Vous avez pour cela plusieurs solutions : marcher, en vélo (souvenez-vous le truc plein de poussière dans le garage!), prendre les transports en commun ou pourquoi pas faire du covoiturage (vous trouverez plein d’infos intéressantes dans notre article consacré au covoiturage). Si vraiment vous êtes obligés de vous déplacer en voiture, essayez d’appliquer ces conseils à la lettre, votre porte-monnaies vous en remerciera ! Si vous avez d’autres astuces pour consommer moins d’essence, n’hésitez pas à nous les partager dans les commentaires, sur Facebook ou sur Twitter !